Coucou mes chers ! Nous voici réunis pour la seconde partie de l’article « coeur de mot », qui nous parle du personnage principal : Tamara !

Si vous avez raté le premier opus, je vous invite à le lire au lien suivant : https://www.histoiresdezoe.com/2018/07/05/coeur-de-mot/

 Pour les autres, suivez-moi !

Après avoir décortiqué (un peu) le chapitre 1, intéressons nous aux confidences de Tamara Black dans le chapitre 2. Voilà comment il débute :

« Ma vie, celle d’autrefois, était une banale routine. »

Bien, voici les mots dérangeants d’une fille.

Le mot titillant n’est pas « routine » mais « banale ». Un mot qui est connoté péjorativement dans ce passage. Elle vivait une vie banale, sans intérêt, qui ne valait pas la peine qu’on s’y intéresse. Par là elle nous dit qu’elle se sentait elle même banale, inintéressante et c’est bien ce qu’elle va nous avouer en disant :

« La fille que j’étais ne me paraissait pas intéressante, à l’époque. »

On a là, la description d’un personnage qui semblait mal dans sa peau. Pourquoi sembler au passé ? Car elle dit que c’est à l’époque qu’elle s’appréciait ainsi «  La fille que j’étais ne me paraissait pas intéressante, à l’époque. ».  La Tamara du présent semble avoir vaincu ses démons. C’est une jeune femme au regard éclairé sur son passé qui nous raconte son histoire. Elle reconnaît en effet, sans honte, avoir nourri un mal-être dans sa vie.

Ce qui est intéressant est de pouvoir retourner avec elle dans son passé, pour découvrir les événements qui l’ont mené à se déconsidérer et celles qui l’ont sortie de cet état psychologique. Etat psychologique, que celle qu’elle était autrefois, vivait comme un état d’errance :  » J’étais âgée de dix-huit ans et je me sentais perdue. ». D’où lui venait cette impression d’être perdu ?

Petit à petit on découvre un personnage à la mentalité complexe. Une fille qui était et qui n’est plus.

La Tamara du présent est franche, tranchante, elle ne semble pas craindre de choquer ou heurter le lecteur de ses mémoires. Celle qui était effacée et perdue, paraît en pleine lumière sans peur. Est-ce à cause de ce qu’elle a vécu et vaincu ? Mais quelle est l’expérience de vie, qui peut changer quelqu’un à ce point ?

 

 « Et là, vous vous dites : « Comme la plupart des jeunes à son âge. » Et moi je réponds qu’il est aisé pour nous de réduire les problèmes du monde à une simple généralité qui trouvera sa solution avec le temps. Le temps, parlons-en. Si vous pensez, vous qui lisez mes mémoires, avoir tout l’avenir devant vous parce que vous êtes jeune et en bonne santé, retenez ceci : les pires moments surviennent toujours quand on les attend le moins. Combien de fois avons-nous entendu ce vieil adage qui, croyez-en ma propre expérience, est on ne peut plus vrai ? »

 

Tamara Black, personnage complexe et intéressant à découvrir (bon ok, vous allez penser que c’est parce que je suis l’auteure que je dis ça…) Alors, à vous de découvrir si je dis vrais ou pas. Et de me retourner vos avis. Qui sait, peut-être que cela m’inspirera d’autres articles !

Des bisous !

Zoé

 

×
×

Panier